Thérèse Rivière: l’ethnologue oubliée du Musée de l’Homme PDF

Cambridge, Massachusetts: La Presse Belknap de Harvard University Press, 2017.


La première biographie de Thérèse Rivière, ethnologue française des années 1930, partie en mission avec Germaine Tillion dans les Aurès (Algérie), oubliée de l’histoire malgré des apports scientifiques majeurs au Musée de l’Homme. Soeur de Georges Henri Rivière, fondateur de la muséographie en France, passionnée par l’ethnologie des peuples berbères, sa carrière fut entravée par de longs internements en hôpital psychiatrique. Cette biographie écrite à la première personne épouse les mouvements intimes de la personnalité d’une scientifique qui souffrait de bipolarité.

Comprend l’histoire de la musique, les pages du compositeur et la théorie de la musique d’introduction. Presque aucun groupe dans la zone à l’est du Jari, à l’ouest des Trombetas, et au sud de l’Amazone, ou dans le cours inférieur et moyen Courantyne ou Essequibo, n’est cité. Stover, Catherine et L. Lynch. Un instrument de recherche pour les papiers de Rockwell Kent, vers 1840-1993. Washington, D.C .: Archives of American Art, Smithsonian Institution, 1998. 232 p. mauvais. – dresse la liste des documents relatifs à la période de Terre-Neuve de l’artiste.-}