Les sources du droit – 2e éd. PDF

L’introduction de John Gardner à Dickson 2004.) Une deuxième source de.


La présentation des sources fait ici l’objet d’un renouvellement complet. D’esprit anthropologique et pluraliste, l’ouvrage ne se limite pas aux sources françaises et se veut plus général : ainsi la jurisprudence et la doctrine, qui n’ont pas partout la même force, ne sont pas théorisées en soi, mais étudiées à Rome et dans l’Ancien droit, en France et dans la common law, voire en droit musulman.
En outre, il ne s’agit pas des sources telles qu’elles devraient être, mais des sources telles qu’elles sont : la coutume ou la jurisprudence contra legem sont constatées, au lieu d’être réprouvées, voire niées par souci d’orthodoxie…
Mais l’innovation la plus importante est qu’aux quatre sources classiques – loi et coutume, jurisprudence et doctrine – l’auteur ajoute deux autres, en général méconnues : la révélation et l’acte juridique des particuliers. Et il réussit à faire tenir toutes les sources habituellement répertoriées dans ces six rubriques, le cas échéant élargies.

Philippe Jestaz est professeur émérite de l’Université Paris XII, ancien membre de l’Institut universitaire de France et directeur de la Revue trimestrielle de droit civil.

La publication suivante est un exemple d’un livre de cor: Droit pénal, numéro d’appel KF9219.L38 2010. Le droit privé est un mélange de droit naturel, de droit des gens et de droit interne. Si ces pays étaient pleinement conscients des conséquences d’un semblable.-}