Entretiens avec Roger Goetze: Un financier bâtisseur, 1957-1988 PDF

La production pétrolière romaine a fait l’objet de beaucoup d’attention dans les années 1980.


Après un premier volume consacré à ses fonctions de haut fonctionnaire des Finances, ce second volume d’entretiens avec Roger Goetze (1912-2004) retrace la deuxième partie de sa carrière, celle de banquier public de la construction ou de « financier bâtisseur ». Sous-gouverneur puis gouverneur du Crédit foncier de France, Roger Goetze a été un acteur majeur de la politique de construction de logements. Distribués par le Crédit foncier à partir des années 1950, les prêts spéciaux à la construction, garantis par l’État, concourent à la résorption d’une crise du logement particulièrement aiguë au sortir de la guerre. Dans ces entretiens, il s’attache à présenter la création de ce « tiers secteur », ni tout à fait public, ni tout à fait privé, qui a permis à un grand nombre de Français d’accéder à la propriété. Bâtisseur de logements, Roger Goetze a été également un bâtisseur de villes. En 1965, alors que les questions d’aménagement du territoire et d’urbanisme sont un enjeu politique majeur, il accepte la présidence du Groupe central de planification urbaine chargé de mettre en oeuvre les « métropoles d’équilibre ». En 1970, il est nommé président du Groupe central des villes nouvelles créé pour coordonner le financement du projet. Comme il se plaît à l’évoquer : « Paul Delouvrier a inventé les villes nouvelles et je les ai financées ». Éclairé par l’appareil critique réalisé par Sabine Effosse, ce témoignage se révèle d’autant plus précieux que les deux thèmes qu’il développe, le logement et la ville, conservent une actualité brûlante.

WikiLeaks, et la plus petite nation au monde, Ars Technica (mars 2012). Le National Park Service (NPS) a transplanté des chèvres de montagne des Monts Olympiques dans d’autres zones entre 1981 et 1989 afin de gérer les populations surabondantes et a commencé à surveiller les tendances des populations de chèvres de montagne en 1983. Il y fait partie, avec Gerard Debreu et Marcel Boiteux, d’un petit groupe travaillant avec Maurice Allais.-}