Décors de Cinéma : Un siècle de studios français PDF

Beaucoup d’entre eux se sont soldés par un échec, et la Nouvelle Vague en tant que phénomène collectif était terminée en 1965.


Depuis Méliès, le décor de cinéma n’a jamais cessé d’être un « acteur » fondamental du film, ainsi qu’un écrin pour le reste de la troupe. Alors que le décor construit en studio est en voie de disparition, Max et Jacques Douy, deux des plus prestigieux décorateurs du cinéma français, ont voulu retracer la fantastique histoire de leur métier. Des peintres décorateurs de la fin du XIXe siècle – qui brossaient les toiles de fond – aux architectes-décorateurs du XXe siècle – qui reconstruisaient la N.A.S.A. en studio -, ils nous content, à travers une époustouflante collection d’images patiemment rassemblées, un siècle de studios français les plus grands films de l’histoire du cinéma, vus sous l’angle du décor. L’hommage de ces deux grands professionnels s’adresse également aux « couples » décorateur/metteur en scène dont la complicité a permis d’extraordinaires réussites cinématographiques. Parmi ceux-ci, citons Jacques Saulnier/Alain Resnais, Théo Meurisse/Bertrand Blier, Pierre Guffroy/Roman Polanski, Alexandre Trauner/Marcel Carné, Léon Barsacq/René Clair, ou encore Eugène Lourie/Jean Renoir. Cet ouvrage constitue un album indispensable et précieux pour tous les amoureux du cinéma

Ils doivent voler dans les coins sombres pour partager des moments clandestins. La pièce maîtresse est ce redémarrage très attendu (à quelle fréquence ces mots sont-ils prononcés ensemble?) De la trilogie Oceans de Steven Soderbergh (qui était elle-même un redémarrage, bien sûr). Seules les puissances de production de Turquie et d’Egypte produisent plus de films liés au Moyen-Orient. « La stabilité politique signifie que la sécurité relative du Maroc est un énorme atout pour les images étrangères », explique Alami.-}